Le magazine L'Express révèle ce soir que Mme Le Pen n'a rien trouvé de mieux à faire que de se rendre dans la capitale autrichienne pour participer au 59ème Bal des corporations estudiantines autrichiennes proches de l'extrême-droite et des milieux néo-nazis.

[source : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/marine-le-pen-valse-a-vienne-avec-des-pangermanistes_1076264.html]


Mme Le Pen y est l'invitée du chef du parti d'extrême-droite FPÖ, Hans-Christian Strache, et cela au titre de l'Alliance européenne pour la Liberté (EAF), qui rassemble des formations d'extrême-droite.À part Mme Le Pen, les autres dirigeants d'extrême-droite présents à Vienne sont notamment :
  • le député suédois Kent Ekeroth des Démocrates suédois,
  • Philip Claeys du parti belge flamand Vlaams Belang,
  • ainsi que des responsables du parti d'extrême-droite néo-nazi allemand NPD.
Le Magazine L'Express - qui révèle cette affaire - précise que Mme Le Pen a rencontré M. Martin Graf, idéologue du FPÖ, qui est le chef de file de l'aile la plus dure de l'extrême-droite autrichienne. Il est membre d'Olympia, une "Burschenschaft", corporation secrète interdite aux juifs et aux femmes dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société, par des biais détournés, des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes.


Cette affaire fait d'autant plus scandale en Autriche que ce bal des corporations estudiantines (Wiener Korporationsring, WKR), dont c'est la 59e édition, et qui fait depuis des années l'objet de vives controverses, a prévu cette année de valser le jour-anniversaire de la commémoration de l'Holocauste à l'encontre des juifs par les nazis et le 67e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz.




Que cette date du 27 janvier ait été choisie par ignorance ou par provocation, le fait est que l'affaire fait grand bruit : 
  • il y a quelques jours, la commission autrichienne de l'UNESCO, confrontée à un déluge de protestations, avait dû retirer l'ensemble des bals viennois de sa liste du patrimoine culturel, en raison de la présence du bal des corporations estudiantines d'extrême-droite sur la liste proposée.
  • la société de gestion du palais de la Hofburg, où se tient traditionnellement le bal, a décidé de résilier pour 2013 le contrat permettant l'organisation du bal dans ce bâtiment chargé d'histoire, et cela sous la pression des organisations de gauche, des syndicats, des écologistes de mouvements de la société civile et de la mairie sociale-démocrate de Vienne.
  • A l'extérieur du palais, plusieurs milliers de manifestants de gauche, d'extrême-gauche, écologistes, anti-racistes et de la société civile, dont plusieurs centaines étaient venus d'Allemagne, ont commencé à manifester à partir de 17 heures GMT.
  • Ce soir, un très important dispositif de plusieurs centaines de policiers, dont des unités arrivées en renfort à Vienne de cinq Etats régionaux, interdisaient aux contre-manifestants toute approche de la Hofburg, tandis que des hélicoptères de la police patrouillaient dans le ciel.


=========== COMMENTAIRES ==================

Depuis la création de l'UPR, je ne cesse d'exposer à mes lecteurs que le « Phénomène Le Pen » a été une création délibérée du système euro-atlantiste, afin de salir toute idée de souveraineté nationale auprès de 80% des Français et de neutraliser toute remise en cause de la construction européenne dans notre pays.

Le « Phénomène Le Pen » est la mise en œuvre de la technique dite de « reverse psychology », inventée par les manipulateurs d’opinion d’outre-Atlantique, qui consiste à créer ce qu’un psychanalyste appelle un « mauvais objet », puis à lui assimiler toutes les idées que l’on souhaite combattre sans avoir besoin d’argumenter.

Depuis 29 ans, les médias et la famille Le Pen ont œuvré conjointement pour faire du FN le « mauvais objet » de la société française, grâce aux fameux « dérapages » semestriel de la famille Le Pen, dont nous avons rappelé récemment les derniers échantillons [cf. notre article collectif paru sur Agoravox et repris sur mon blog : http://www.asselineau2012.fr/2011/11/le-croque-mitaine-semestriel-est-de.html]


=> Il y a 13 mois (décembre 2010), Mme Le Pen avait critiqué l'euro ET elle avait AUSSI comparé les immigrés musulmans en France à l’armée d’Occupation nazie.
« Provocation réussie » avait aussitôt titré le magazine L’Express en connaisseur (rappelons que L'Express est un magazine très proche des services d'influence américains) : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-propos-de-marine-le-pen-une-provocation-reussie_944737.html

Mme Le Pen avait ainsi rempli son contrat : faire croire aux Français qu'être contre l'euro, c'est être xénophobe et organiser la chasse aux immigrés, donc être d'extrême-droite.


=> Il y a 6 mois (juillet 2011), Mme Le Pen critiqué l'euro ET elle avait AUSSI soutenu les propos de son père qui trouvait des circonstances atténuantes au massacre en masse du tueur norvégien :
http://www.francesoir.fr/actualite/politique/attentats-en-norvege-marine-pen-commente-enfin-propos-son-pere-125060.html

Mme Le Pen avait ainsi rempli son contrat : faire croire aux Français qu'être contre l'euro, c'est trouver des justifications au massacre de militants de gauche et d'immigrés, donc être d'extrême-droite.


=> Il y a 3 mois, Mme Le Pen avait réclamé à la fois la sortie de l’euro ET l’organisation d’un référendum pour le rétablissement de la peine de mort pour les tueurs d’enfants (exploitant de façon éhontée un tragique fait divers) :
http://www.20minutes.fr/ledirect/826616/marine-pen-veut-peine-mort-tueurs-enfants

Mme Le Pen avait ainsi rempli son contrat : faire croire aux Français qu'être pour la sortie de l'euro, c'est vouloir réintroduire la peine de mort, donc être d'extrême-droite.


Enfin, ce soir 27 janvier 2012, Mme Le Pen se rend à une provocation néo-nazie autrichienne qui fait scandale, alors qu'elle est en campagne présidentielle en France et qu'elle avait toutes les raisons politiques du monde pour refuser.

Mme Le Pen remplit ainsi de nouveau son contrat : faire croire aux Français qu'être pour la sortie de l'euro, c'est avoir des sympathies pour le IIIe Reich et aller valser à Vienne avec des militants néo-nazis le jour du 67e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz. 


LES SITES INTERNET S'EN DONNENT DÉJÀ À CŒUR JOIE POUR REDIABOLISER LE FN COMME CONVENU AVEC LA FAMILLE LE PEN





---------------------------------------------
CONCLUSION
---------------------------------------------
Cette "valse de Vienne" de Mme Le Pen, en pleine campagne présidentielle, n'est justifiable d'un point de vue rationnel que si elle veut diaboliser la cause même qu'elle fait semblant de défendre.Une nouvelle fois, mes analyses sont donc hélas confirmées. 

J'appelle donc une nouvelle fois tous les Français patriotes à ne pas tomber dans le piège du FN que le système euro-atlantiste tend à la France avant chaque élection depuis un tiers de siècle.

Le Front National n'existe pas pour faire gagner la France, il sert à faire perdre la France. La famille Le Pen - grassement rémunérée par ailleurs, ne serait-ce que par ses sièges de députés européens - n'est pas là pour défendre les Français, elle est là pour prendre en otage 15% de Français crédules et bloquer la scène politique française au profit de Washington. C'est bien pour cela que la famille Le Pen bénéficie d'une promotion constante dans tous les médias asservis au système euro-atlantiste.
Chargement en cours